Pourquoi cesser d’être dur avec soi et devenir son meilleur ami !

Nous sommes pour la plupart d’entre nous durs avec eux-mêmes. Nous avons souvent l’impression que nous devrions en faire plus, et nous craignons de ne pas être assez doués.

Cela nous emmène à nous sentir constamment mécontents de nous-mêmes. Par exemple, il arrive que certaines personnes ne participent pas à une conversation parce qu’ils pensent ne pas être assez intéressants pour se joindre à celle-ci, ou ils doutent au moment d’être loué par les autres.

Il y a beaucoup de « bonnes raisons » pour lesquelles nous sommes durs avec nous-mêmes ; Nous avons pour la plupart un fort désir d’auto-amélioration, et nous pensons qu’être dur avec nous-mêmes est la meilleure façon de s’améliorer.

Etre constamment dur avec soi rend notre vie plus difficile.

Cependant, le mécontentement envers nous-mêmes ne permet pas nécessairement de devenir meilleur. En réalité, cela rend la vie plus difficile pour beaucoup de personnes, car cela créer des obstacles parfois difficiles à surmonter.

Si nous sommes constamment durs avec nous-mêmes, nous ne pourrons pas nous sentir heureux lorsque nous aurons atteint un objectif, car nous sommes habitués à être insatisfait de notre travail.

Cela peut à terme causer de l’anxiété et de la dépression. Vivre sa vie en doutant de soi peut causer beaucoup de stress, et cela est rarement bénéfique.

Ainsi, si vous êtes fatigué de vous sentir malheureux à cause de certaines de vos façons de pensée, voici 4 étapes qui vous aideront à cesser d’être dur avec vous-même.

1. Soyez conscient de vos pensées négatives

La première chose que nous devons faire c’est d’être conscient que nous avons des pensées négatives. Peut-être que nous avons des pensées négatives chaque jour, ou même chaque heure. Il est important de réaliser que les pensées négatives font partie de notre vie, et si nous voulons nous débarrasser d’elles, nous devons avant tout prendre conscience de leurs présences.

Il peut notamment être utile d’enregistrer nos pensées négatives pour ensuite les analyser. Ainsi, nous pouvons commencez à écrire dans un journal les  pensées négatives que nous avons comme : « Je suis certain que j’ai échoué mon test d’anglais, même si j’ai révisé » à « Je me sens maladroit et bizarre aujourd’hui ».

Cette méthode peut nous aider à réaliser que les pensées négatives occupent actuellement une grande partie de notre vie. Mais que cela peu changer !

Après quelques semaines, prenons le temps de nous asseoir  avec notre journal et analysons les pensées négatives.

Il est alors possible de remarquer que nous avons une vision négative au sujet de l’école, de notre carrière, ou encore que nous voyons souvent les choses en « noir et blanc », ou que nous tirons souvent des conclusions hâtives.

Cette méthode peut permettre de nous aider à mieux comprendre d’où viennent nos pensées négatives.

Soyez conscient de vos pensées négatives pour les comprendre.

2. Défiez vos pensées négatives

Nous devons faire des efforts pour contester nos pensées négatives au lieu de systématiquement les croire.

Cela ne signifie pas que nous devons rejeter nos pensées ; mais au lieu de nous laisser tourmenter par une douleur causée par une pensée, nous devons « entrer en contact » avec nos sentiments négatifs en nous questionnant sur le « pourquoi ».

Cela afin de nous aider à avoir une meilleure compréhension de nos pensées négatives.

3. Réalisez que vous êtes une bonne personne

L’un des principales raisons pour laquelle nous sommes durs avec nous-mêmes est parce que nous voulons être une bonne personne. Si nous ne nous soucions pas d’être une bonne personne, vous n’aurions pas ces pensées.

Rappelons-nous que nous avons ces pensées parce que nous avons justement un cœur bon. Pour bien réaliser cela, il peut-être intéressant de noter quelques parts (dans un carnet Evernote « perso » par exemple) les choses que nous aimons sur nous-mêmes.

Il nous suffit alors de regarder cette liste chaque fois que nous nous sentons faibles pour nous rappeler que nous sommes une bonne personne.

4. Soyez positif et concentrez-vous sur le présent

Je pense qu’il est important que nous soyons positifs aussi souvent que nous le pouvons; sourions autant que possible, et tâchons de faire sourire les autres ! 🙂 (10 raisons de sourire plus souvent)

Vivons dans le présent et concentrons-nous sur les petites choses du quotidien. Cela dans le but de nous aider à soulager nos pensées négatives au fil du temps. Ainsi, nous ne ruminerons plus sur le passé et l’avenir.

Partager l'article >Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Leave A Response

* Denotes Required Field