En quoi la blockchain va-t-elle révolutionner notre monde ?

Vous avez très certainement entendu parler du Bitcoin ces dernières années : celui-ci a complètement bouleversé la finance électronique, si bien que cela a fait des émules (de nombreux concurrents au Bitcoin sont apparus). Cette monnaie est basée sur la blockchain : une technologie qui permet de sécuriser les transactions que cette monnaie virtuelle crée. Car oui, le Bitcoin est une monnaie dite virtuelle. Faisons d’ailleurs le point sur l’éco-système autour du Bitcoin.

La blockchain : le maillon central de l’utilisation des crypto-monnaies

Le paragraphe d’introduction de cet article vous a paru un peu (voire même beaucoup) trop brouillon ? C’est normal, les technologies que sont les crypto-monnaies sont nouvelles, et peuvent paraître un peu complexe de prime abord. Avant de parler de quelconque révolution que peuvent apporter celles-ci, prenons le temps d’expliquer clairement ce en quoi consiste les crypto-monnaies mais aussi, et surtout, la blockchain.

En premier lieu, ce que l’on appelle la crypto-monnaie c’est une monnaie virtuelle. Cela signifie qu’on ne peut pas la toucher physiquement, et qu’elle n’est utilisée qu’uniquement de façon virtuelle, un peu comme une carte de crédit, sauf que vous ne pouvez pas retirer de l’argent réel (à part si vous échangez votre monnaie virtuelle contre de l’argent réel, des sociétés se sont d’ailleurs spécialisées dans ce domaine). Comme toute monnaie, les cryptos peuvent voir leur cours varier. Ainsi, si l’Euro vaut aujourd’hui (à l’heure où nous écrivons ces lignes) 1,13 Dollar, il en vaudra peut-être plus (ou peut-être moins) demain ! Si le cours de l’Euro ainsi que celui du Dollar restent plutôt stables (variations de quelques centimes sur une longue période), ce n’est pas forcément le cas pour une crypto-monnaie.

En effet, si l’on regarde le cours du Bitcoin, monnaie virtuelle la plus populaire, on peut voir que les variations sont assez fortes : nous étions à une valeur de presque 17 000€ en fin d’année 2017, contre près de 4 700€ actuellement ! Et encore, le cours était retombé à 2 800€ en fin d’année 2018. Le Bitcoin est une monnaie encore jeune (par rapport aux habituelles que l’on connait tous), il lui faudra encore du temps pour se stabiliser, et pour cela, cette monnaie a besoin d’un point essentiel : la blockchain.

La blockchain comme outil principal des crypto-monnaies

Autant être clair de suite : sans cette technologie, les crypto-monnaies n’existeraient pas, tout comme les opportunités d’emploi dans la blockchain qui en découlent (et elles sont nombreuses). En effet, c’est la blockchain qui régule les transactions réalisées avec une monnaie comme le Bitcoin. Comment ? C’est assez complexe, mais pour faire simple, nous pouvons comparer avec une transaction standard réalisée avec une carte bancaire :

  • Si vous payez par carte bancaire, c’est l’organisme auquel vous êtes lié (la banque donc) qui gère l’intégralité de la transaction
  • Si vous payez avec une monnaie virtuelle, comme le Bitcoin, la transaction est cryptée puis gérée par des milliers (voire centaines de milliers) de machines à travers la planète.

Pour résumer : au lieu de donner toutes vos informations à un seul organisme, la blockchain permet de les crypter, de les découper en infimes morceaux puis de les répartir à travers le monde afin de les traiter informatiquement. Ainsi, cela permet de sécuriser au maximum les transactions réalisées avec la blockchain : il est quasiment impossible de pirater quoi que ce soit. Quasiment… Oui, car il existe bien une façon de faire, mais il est irréalisable qu’elle se produise !

En effet, si l’on voulait mettre à mal la blockchain, il faudrait que la majorité des mineurs (les machines composants la blockchain, un ordinateur par exemple) dévoilent au grand public les morceaux de leur chaîne. Autant vous dire que sur des centaines de milliers de mineurs, c’est une chose impossible ! Si vous possédez une monnaie virtuelle, et que vous souhaitez l’utiliser, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, votre capital est en sécurité (tant que le mot de passe de votre compte Bitcoin n’est pas « 1234 » ou « motdepasse »). C’est d’ailleurs le grand avantage de la blockchain, et notamment pour les pays en voix de développement.

Les avantages de la blockchain pour les pays en voie de développement

En découvrant le fonctionnement de la blockchain dans le point précédent, vous avez très certainement compris que le grand avantage de ce dernier est de pouvoir décentraliser massivement les processus, tout en assurant une sécurité inégalée. Avec ce principe de base, nous ne pouvons qu’imaginer à quel point la blockchain pourrait être bénéfique pour les pays en voie de développement. Illustrons cela par les possibles utilisations d’une telle technologie pour ces pays.

Tout d’abord, il faut savoir que dans les pays situés sur le continent africain (par exemple, on pourrait prendre l’Amérique du Sud ou autre), il est possible de voir la corruption s’installer au pouvoir. Du fait de l’instabilité politique, il est souvent très difficile, voire impossible dans certains cas, de définir si oui ou non les transactions sont sécurisées (et pas uniquement financières, le domaine de la santé est aussi concerné par cette technologie !). Ainsi, grâce à la blockchain, c’est un véritable outil qui pourra être à disposition du plus grand nombre, sans demander quelconque investissement.

Avec un niveau de sécurité sans aucune comparaison possible, les transactions se dérouleront sans corruption envisageable. Admettons qu’une personne située dans un pays d’Afrique paie en Bitcoin une autre personne, la transaction sera entièrement cryptée et assurée par des milliers (voire centaines de milliers ?) de mineurs à travers le monde. Et comme cette technologie est entièrement gratuite à utiliser, elle est accessible à toutes et tous, à seule condition d’avoir un moyen de paiement numérique (smartphone ou PC) et une connexion à internet.

Bref, vous l’aurez compris, la blockchain est en train de révolutionner le monde petit à petit. Cette technologie s’appuie sur une décentralisation à travers le monde qui permet une sécurité et une fiabilité sans égale. Elle met alors en avant l’émergence de nouveaux métiers, mais aussi de nouvelles façons de fonctionner, notamment pour les pays en voie de développement ou émergents. Ainsi, alors que nous approchons à grands pas des années 20 (oui déjà), nous devrions voir le monde profondément changer dans les années à venir, notamment grâce à la blockchain, mais aussi aux technologies qui en découleront par le futur, et nul doute qu’elles arriveront…

Leave A Response

* Denotes Required Field