La fonction SI de Google Sheets nous permet de catégoriser les données à l’aide d’une simple construction de type « si-alors-sinon ». Il vérifie si une condition dans une cellule est vraie ou fausse. Mais que se passe-t-il si nous devons intégrer plusieurs ensembles de critères?

Dans ce cas, nous pouvons évidemment imbriquer des fonctions SI. Cependant, bien qu’il est pratique d’imbriquer des fonctions SI, elles peuvent générer une formule très longue, qui peut être difficile à utiliser et entraîner des erreurs dans votre feuille de calcul.

Heureusement, il existe une fonction moins encombrante : la fonction IFS.

// DÉCOUVREZ LES FORMATIONS SUR GOOGLE SHEETS //

Démonstration vidéo

But de la fonction IFS

La fonction IFS est une fonction Logique. Elle nous permet d’évaluer plusieurs conditions et affiche une valeur correspondant à la première condition qui est vraie.

Fonctionnement de la fonction IFS

Schéma

Pour bien comprendre le fonctionnement de cette fonction, voici un schéma de type organigramme qui permet de mieux visualiser le processus de traitement.

  • SI l’expression 1 est vrai alors la fonction affiche « A ».
  • SINON, SI l’expression 1 est fausse alors on passe à l’expression 2.
  • SI l’expression 2 est vrai alors la fonction affiche « B ».
  • SINON, SI l’expression 2 est fausse alors on arrive à la fin du processus et la fonction affiche l’erreur « #N/A! ».

Syntaxe

Tout d’abord il faut initialiser la fonction avec « =IFS». Il faut ensuite définir les éléments suivants:

  • condition1 : première condition à évaluer. La condition définie peut-être un booléen, un nombre, un tableau de valeurs, …
  • valeur1 : valeur affichée si la valeur de la condition1 est VRAI.
  • condition2; valeur2; … : conditions supplémentaires et valeurs correspondantes, à évaluer si la première condition n’est pas valide.

Notez que seule la première paire »condition+valeur » est obligatoire. Les paires suivantes sont facultatives. De plus, si la valeur de toutes les conditions est égale à FAUX, alors, la valeur affichée sera #N/A.

Exemple 1 – Plus petit ou plus grand?

Commençons avec un exemple simple pour bien commencer à comprendre son fonctionnement.

Nous allons dans ce cas utiliser la fonction IFS pour évaluer les nombres 20 et 80. La fonction va devoir nous spécifier si ces valeurs sont inférieures ou supérieures à 50.

Dans ce cas, nous avons 2 conditions :

  • Condition 1 : si la valeur définie est inférieure à 50, alors afficher « [Valeur] est plus petit que 50 ».
  • Condition 2 : si la valeur définie est supérieure à 50, alors afficher « [Valeur] est plus grand que 50 ».

Valeur = 20 : La fonction commence par évaluer la première expression, soit « 20<50 », qui est VRAI. Il affiche alors la valeur associé à cette condition qui est « 20 est plus petit que 20 ».

Valeur = 80 : La fonction évalue à nouveau la première expression, soit « 80<50 », qui est dans ce cas FAUX. Il passe alors à la deuxième condition qui est « 80>50 » qui est ici VRAI. Il affiche alors la valeur associée à la deuxième condition qui est « 80 est plus grand que 50 ».

Exemple 2 – Groupes selon l’âge

Voyons maintenant un autre exemple plus complexe. Dans ce cas, nous allons définir un groupe à des personnes en fonction de leurs âges. Voici ci-dessous la copie d’écran de ce cas et en dessous une explication détaillée.

Dans ce cas, nous avons 5 conditions :

  • Condition1 : Si l’âge est inférieur à 10 alors le résultat est « Enfant ». Sinon on passe à la condition2.
  • Condition2 : Si l’âge est inférieur à 20 alors le résultat est « Adolescent ». Sinon on passe à la condition3.
  • Condition3 : Si l’âge est inférieur à 30 alors le résultat est « Jeune adulte ». Sinon on passe à la condition4.
  • Condition4 : Si l’âge est inférieur à 60 alors le résultat est « Adulte ». Sinon on passe à la condition5.
  • Condition5 : Dans cette dernière condition, nous allons devoir prendre en compte tous les autres cas. Soit afficher « Senior » pour toutes les personnes qui ont un âge de 60 ans ou plus (on doit alors bien définir « Age>59 ». Pour prendre en compte l’âge de 60 ans).

Comme on le voit dans le tableau l’âge défini pour les différentes personnes va être évalué et afficher la valeur adéquate en fonction de l’une des 5 conditions.

Exemple 3 – Niveau à un test

Enfin dans ce dernier exemple, voyons comment afficher un niveau en fonction d’un score. Voici ci-dessous la copie d’écran associée à ce cas et en dessous une explication détaillée.

Dans cet exemple nous avons 4 conditions :

  • Condition1 : Si le score est inférieur à 36 alors on affiche « D ». Sinon on passe à la condition2.
  • Condition2 : Si le score est inférieur à 70 alors on affiche « C ». Sinon on passe à la condition3.
  • Condition3 : Si le score est inférieur à 85 alors on affiche « B ». Sinon on passe à la condition4.
  • Condition4 : Dans cette dernière condition, nous prenons en compte tout les autres cas. Soit afficher « A » pour toutes les personnes qui ont un score de 85 ou plus (on doit alors bien définir « Score>84 ». Pour prendre en compte le score 85 dans le test).

Pour conclure…

Comme vous pouvez le constater, la fonction IFS est très utile à utiliser dans les cas où nous avons plusieurs choix possibles à définir dans une opération quelconque.

De plus elle nous permet d’éviter de faire des SI imbriqués est donc de simplifier le traitement.

J’espère que ce tutoriel vous aura été utile. 😉

Portez-vous bien et à bientôt!


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.