Slow life : allez moins vite pour aller mieux

Réveil à 6h. Départ à 8h. Retour à 20h. Coucher à 22h. Vos journées sont chargées et c’est à peine si vous avez le temps de souffler. Prenez quelques secondes et répondez à une question. Une seule. Êtes-vous heureux ?

Vivre à 100 à l’heure ne signifie pas pour autant profiter de la vie à 100 %. Noyé par les tâches et les exigences, vous devenez anesthésié, insensible à la beauté de la vie. Ralentissez… Prenez le temps d’apprécier les choses et goûtez enfin au bonheur.

Que ce soit sur le plan professionnel ou privé, tempérer sa vitesse est possible et source de nombreux bienfaits.

Comment adopter le mouvement slow life en entreprise ?

Au début était la slow food. Créé en 1986 par le critique culinaire Carlo Pétrini, ce courant de pensée avait pour objectif de réapprendre à apprécier le goût des aliments. Ce n’est qu’après qu’il s’est étendu à l’hygiène de vie, à la mode et aux cosmétiques.

Pendant très longtemps, la slow life a été limité à la sphère privée. Pourtant, il est tout à fait possible de l’appliquer à l’activité à laquelle nous consacrons minimum 35 heures par semaine : le travail.

Adopter le slow business, c’est mettre en place des habitudes douces pour la vie privée et productives sur le plan professionnel.

En d’autres termes, c’est créer un site de vente totalement automatisé pour passer moins de temps devant son écran. C’est saisir les opportunités de télétravail pour façonner son bureau au gré de ses envies. C’est adopter des horaires plus souples et s’octroyer des pauses bien méritées.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le slow business n’est pas réservé aux travailleurs indépendants. Si vous êtes salarié, profitez de vos pauses pour vous rendre dans un parc avoisinant. À défaut, une bonne tasse de thé sirotée les yeux fermés dans un endroit calme fera l’affaire.

Ne faites qu’une chose à la fois et résistez à la tentation de vérifier régulièrement vos mails. Non seulement, c’est contre-productif mais cela vous donne la fausse impression d’aller de l’avant.

Comment pratiquer la slow life dans la vie de tous les jours ?

Aussi incroyable que cela, il n’y a pas de grands changements à prévoir. La slow life est une addition de petits gestes qui, mis côte à côte, produisent un grand impact. Quelques exemples :

  • En sortant du boulot, prenez 15 minutes pour marcher. C’est bon pour votre cœur et pour votre moral.
  • Pendant la pause-café, levez les yeux des statistiques de votre site e-commerce et allez prendre l’air.
  • Chaque matin, méditez pendant au moins 10 minutes.
  • Planifiez vos activités du mois, de la semaine et ensuite, découpez-les en tâches journalières.
  • Coupez-vous des réseaux sociaux en fin de soirée et pendant les week-ends.

La slow life est parfaitement compatible avec un mode de vie urbain. Le plus difficile est de faire le premier pas…


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

1 Comment

  • Avatar

    Johann

    Reply Reply 25 septembre 2019

    Bonjour,

    La Slow Life attitude mériterait d’être plus connue et plus pratiquée, car non seulement elle nous fait du bien, mais elle fait aussi du bien à notre entourage. En effet, ce n’est pas efficient et efficace d’être tout le temps sur la breche à 100%, c’est épuisant pour soi mais aussi pour les autres.

    Même pour ceux qui ont un emploi du temps de folie, prendre des mini-bulles d’oxygène en vivant des instants de « slow life », aussi minimes soient-ils, ne peut qu’apporter du bon.
    Cela est non seulement favorable à son bien-être mais cela est aussi bénéfique à notre efficacité.

    Donc rien n’empêche de méditer en marchant, même ne serait ce qu’une minute, ou de savourer le dessert de son repas en prenant son temps, ce n’est que quelques petites minutes mais cela nous aide à vivre plus pleinement et sereinement.

    @ +

Leave A Response

* Denotes Required Field