Installation et configuration de Nagios sur le Raspberry-Pi

nagios-rpi

Aujourd’hui un nouveau tutoriel pour le Raspberry-Pi avec un outil de supervision ! le célèbre Nagios.
Nagios est un logiciel libre sous licence GPL qui permet la surveillance système et réseau. il surveille les hôtes et services spécifiés, alerte lorsque les systèmes ont des dysfonctionnements et quand ils repassent en fonctionnement normal.

Nagios se compose en trois parties :

  • Le moteur de l’application qui vient ordonnancer les tâches de supervision.
  • L’interface web, qui permet d’avoir une vue d’ensemble du système d’information et des possibles anomalies.
  • Les plugins, une centaine de mini programmes que l’on peut compléter en fonction des besoins de chacun pour superviser chaque service ou ressource disponible sur l’ensemble des ordinateurs ou éléments réseaux du SI.

Si vous ne disposez pas de Raspberry-Pi, le tutoriel fonctionne également sur les systèmes Debian.

Installation de Nagios

Pour commencer on met à jour le système avec les commandes suivantes :

sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

on passe maintenant à l’installation de Nagios :

sudo apt-get install nagios3

Arrivé à la page comme ci-dessous, vous aller devoir choisir un mot de passe et le valider par deux fois.

nagiosmdp

Une fois l’installation terminée on accède à l’interface web. Pour cela, taper dans le champ URL de votre navigateur internet « @IP_de_votre_RPI/nagios3 ». Puis renseigner les champs d’authentification :

identifiant : nagiosadmin

Mot de passe : renseigné lors de l’installation

Configuration d’un Hôte

Maintenant que Nagios est en fonctionnement, on va créer un repertoire ou placer les fichiers de configuration des hôtes. Pour cela on commence par se déplacer à l’endroit suivant :

cd /etc/nagios3

On créé le repertoire « objects » :

sudo mkdir objects

On se dirige dans notre repertoire fraichement créé :

cd objects

Maintenant on va créer un fichier pour définir les hôtes à surveiller. On crée donc un fichier que l’on édite :

sudo nano serveurnas.cfg

define host{ use generic-host host_name Serveur NAS alias Serveur NAS address x.x.x.x }

Description du fichier « serveurNAS »:

  • use : sélectionne le template qui permet la surveillance, ici le template par défaut.
  • hots_name :le nom raccourci de l’hôte.
  • alias : le nom complet de l’hôte.
  • address : l’ @IP de l’hôte à surveiller.

On indique maintenant à Nagios de surveiller notre hôte, en éditant le fichier « nagios.cfg » :

sudo nano /etc/nagios3/nagios.cfg

Puis on ajoute les paramètres suivants :

cfg_file=/etc/nagios3/objects/serveurnas.cfg

On relance le service :

sudo /etc/init.d/nagios3 restart

Il ne suffit maintenant qu’à se diriger vers l’interface web pour voir l’état de notre serveur.

Pour aller plus loin

Vous avez également la possibilité de surveiller des services spécifiques ou encore un groupe d’hôte. voici quelques exemples.

Vérifier l’espace disque :

define service{
use generic-service host_name Serveur Web service_description Esapce Disque check_command check_all_disks!20%!10%
}

Vérifier un groupe d’hôtes comme des switchs :

define hostgroup {
hostgroup_name Switchs alias Swtichs members Livebos,Switch,..
}

Si vous créé un nouveau fichier pour des services ou les switchs n’oublier pas de placer la fichier dans le repertoire « /etc/nagios3/nagios.cfg »

Voila pour la supervision grâce à votre Raspberry-Pi. Si vous souhaitez surveiller d’autres services ou en apprendre d’avantage sur le sujet.

Je vous conseil l’excellent site de NicoLargo sur le sujet.

A très vite!


Source : WikipediaNagios, Nicolargo

Partager l'article >Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Leave A Response

* Denotes Required Field