Pourquoi il est nécessaire de maîtriser l’art de dire non ?

Oui ou non ? Le choix entre les deux n’est pas toujours simple. Il est cependant important de comprendre que le « non » est tout aussi important que le « oui ».

En effet, c’est une erreur de courante de croire que les gens qui réussissent disent « oui » à tout.

En fait, lorsque nous faisons cela, notre performance en souffre et nous empêche de garder la maîtrise de nombreuses choses. Le risque est à la fin, de laisser tomber tout le monde – surtout nous-mêmes

Il est vrai que nous devrions saisir les opportunités qui profitent à nos objectifs à long terme et qui nous procurent de la satisfaction – beaucoup de gens confondent cela avec l’idée de dire « oui » à quiconque nous demande une faveur ou nous présente une opportunité.

Ne pas savoir ou réussir à dire non risque d’ailleurs de nous placer des dans situations complexes à gérer. Même avec la meilleure volonté du monde nous ne pouvons pas répondre à toutes les demandes qui s’offrent à nous.

Pourquoi nous devons apprendre à dire non plus souvent ?

Alors, pourquoi devrions-nous devenir à l’aise avec le fait de dire « non » ?

Tout d’abord, lorsque nous disons « oui » à tous, nos véritables priorités s’éloignent de nous. Nous aurons également tendance à nous sentir épuisés et stressés, car notre temps risque de ne pas être réparti comme nous le souhaitons. Et ça peut même empirer… Si nous disons constamment « oui », nous n’aurons jamais le temps nécessaire pour nous consacrer à des tâches importantes pour nous (comme notre carrière, nos loisirs et notre famille).

Malgré ce que nous pourrions penser, nous aurons l’impression que nous manquons de confiance en nous, d’autres personnes risquent alors de nous percevoir, consciemment ou inconsciemment, comme une personne peu affirmée quant à nos propres besoins et limites.

Pourtant, beaucoup de gens, en particulier ceux qui s’identifient pour plaire aux gens, ont beaucoup de mal à prononcer ce mot. N’oubliez pas qu’il est inutile est vain d’essayer de faire plaisir à tout le monde. Un autre facteur qui empêche les gens de dire non est la peur de décevoir les autres.

Bien que cette crainte soit compréhensible, rappelons-nous que nous devons prendre soin de nous; et si nous sommes trop stressés et fatigués, nous n’aurons pas beaucoup d’énergie à consacrer à ceux à qui nous souhaitons véritablement apporter notre aide.

shoes-no-road
Savoir dire « non » permet d’orienter notre énergie vers les choses importantes pour nous.

Définir ses priorités

L’une des premières choses à savoir et de bien avoir en tête se que nous « devons » faire et ce que nous sommes « obligés » de faire. Pensez à cela question un instant.

Il est en effet essentiel de ne pas laisser les choses aller sans un minimum de maîtrise sur celle-ci. Parce que si nous essayons de jongler avec trop de choses, il ne sera alors pas possible de consacrer suffisamment de temps aux choses qui en ont le plus besoin – que ce soit au travail, à la maison ou au-delà.

Si nous ne connaissons pas bien nos priorités, il est pertinent de prendre le temps de répertorier tout ce que nous faisons actuellement, ce que nous voulons faire et ce que nous faisons réellement. Les choses les plus importantes se démarqueront pour nous et nous pourrons rapidement imaginer les raisons pour lesquelles elles nous importent.

La prochaine étape consiste à penser à d’autres éléments auxquels nous nous sommes engagés, tels que le bénévolat lors d’un événement simplement parce que nous ne voulions pas laisser tomber une connaissance, etc…

Apprendre à hiérarchiser efficacement les choses peut nous aider à devenir plus efficaces, à gagner du temps et à réduire notre stress. Une fois que nous savons ce qui est le plus important pour nous, il devient alors beaucoup plus simple de décider et/ou de concentrer notre temps et notre énergie sur les choses essentielles.

Comment dire non efficacement ?

Maintenant, la question que nous pouvons nous poser est :

« Comment puis-je dire non ? » .

La réponse se trouve dans les conseils ci-dessous :

1 –

2 – Ne pas ressentir le besoin de présenter des excuses ou d’invoquer des raisons pour ne rien faire.

3 – Il est préférable de dire « non » au début si nous ne pouvons pas ou ne voulons pas faire quelque chose. Cela nous évitera de ressentir du ressentiment plus tard.

4 – Utiliser le pouvoir de la politesse en répondant « merci de demander, mais… ».

5 – S’imaginer dire non. Nous pouvons le faire en exécutant des « films mentaux » dans notre esprit qui montrent que nous sommes en train d’exprimer le refus d’accorder notre temps ou nos efforts. (Cela rendra beaucoup plus facile de dire non dans la vraie vie).

6 – Évitez de dire des choses du genre « Laisse-moi y réfléchir » si nous savons déjà que nous ne voulons pas le faire.

7 – Rappelons-nous toujours que notre estime de soi ne dépend pas de ce que nous faisons ou de ce que nous faisons pour les autres.

Pour conclure…

, nous ne sommes pas obligés d’adopter ces sept astuces, mais il est pertinent d’en adopter au moins deux ou trois. Ce faisant, nous obtiendrons la force émotionnelle et mentale nécessaire pour reprendre le contrôle de votre vie.

Quand nous pensons que nous sommes exploités, nous dirons non. Et quand on nous demande de faire des choses qui nous détourneront de nos tâches prioritaires, nous dirons également non.

« Non » est un mot incroyablement puissant qui peut nous permettre d’avancer plus efficacement dans nos projets les plus importants. Une fois que nous commençons à utiliser régulièrement ce mot, notre confiance risque de monter en flèche tout en plaçant notre vie sur une nouvelle trajectoire. 🙂

Portez-vous bien et à bientôt !


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave A Response

* Denotes Required Field