Qu’est-ce que la résilience et pourquoi est-ce important ?

lego-foot-resiliant

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines personnes restent calmes face à l’adversité, alors que d’autres s’effondrent ?

Les personnes capables de gérer efficacement les hauts et les bas de la vie ont ce que les psychologues appellent la résilience, ou la capacité de rebondir efficacement après l’adversité.

Chaque fois que nous rencontrons une situation difficile, nous avez deux choix : nous pouvons laisser nos émotions prendre le dessus et être paralysées par la peur, ou nous pouvons nous élever du négatif et transformer la douleur en possibilité.

Je pense que nous pouvons tous être d’accord avec l’idée que la vie est une montagne russe avec des hauts et des bas. Même si nous nous considérons comme une personne heureuse, il est inévitable que nous rencontrions des difficultés à un moment donné de notre voyage. Ces expériences peuvent nous plier, mais elles ne doivent pas nous briser !

Le renforcement de notre résilience est l’une des clés pour transformer les défis en succès. Ne nous méprenons pas, être une personne résiliente n’est pas une tâche facile. Cependant, je crois que nous avons tous le pouvoir de développer un état d’esprit résilient – Tout comme un muscle, il doit être conditionné et renforcé chaque jour.

Parfois, il faut atteindre notre seuil émotionnel, ce que nous pourrions appeler « toucher le fond », avant de pouvoir exploiter notre résilience personnelle.

Qu’est-ce que la résilience ?

La construction de la résilience a ses racines dans le domaine de la psychopathologie du développement dans les années 1970. Au cours de leurs études sur des enfants atteints de troubles psychiatriques, psychiatres et psychologues ont noté qu’un petit nombre d’enfants ne manifestaient pas les comportements attendus.

Au lieu de cela, ils ont affiché des comportements qui se situaient dans la fourchette normale du développement social. Cependant, c’est à partir des études sur des enfants de parents schizophrènes et des conclusions selon lesquelles certains enfants ont prospéré en dépit de leur statut à haut risque qui ont conduit à l’élargissement des recherches sur la résilience.

Celles-ci comprenaient de multiples conditions défavorables, notamment un désavantage socio-économique, une maladie mentale des parents, des mauvais traitements, des maladies et des événements catastrophiques de la vie.

À la fin des années 1980 et dans les années 1990, les recherches sur la résilience ont révélé qu’il s’agissait d’un phénomène beaucoup plus banal qu’on ne le pensait. La construction de la résilience a évolué pour présumer une exposition à une adversité significative.

Plusieurs définitions de la résilience

À ce jour, il existe peu de consensus parmi les chercheurs sur la définition et la signification du concept de résilience. Au cours de la dernière décennie, le concept de résilience a évolué. Il était une fois confiné à un ensemble de traits individuels stables.

Aujourd’hui, la résilience est généralement désignée comme le processus d’adaptation face à l’adversité, aux traumatismes, aux tragédies, aux menaces ou aux sources de stress importantes. Cette définition rend compte de la caractéristique de « rebond », qui reflète l’une des caractéristiques centrales de la résilience.

L’importance de la résilience

Les demandes croissantes en temps et en énergie ont créé un environnement dans lequel les gens se sentent dépassés et incapables de gérer les attentes élevées de leur vie quotidienne. En conséquence, les personnes se retrouvent constamment à effectuer plusieurs tâches à la fois, à être distraites de manière chronique et à se diriger dans des directions beaucoup trop différentes.

Si nous voulons rester au sommet dans notre vie personnelle et professionnelle, il est impératif que nous apprenions à naviguer avec succès dans les moments difficiles.

Dans une étude commanditée par Nationwide et Vodafone, près de 100% des participants ont cité la résilience comme facteur de réussite professionnelle. Les chiffres ne mentent pas.

La résilience est le secret du succès. Pour en savoir plus sur la résilience, voyons quatre raisons pour lesquelles la résilience est une compétence essentielle dans le monde aujourd’hui.

1. Transformer l’échec en succès

La route du succès est pavée d’échecs. C’est un aspect normal de la vie. En effet, il est impossible de développer la résilience si nous ne sommes pas prêts à échouer.

Lorsque nous nous trompons, nous devons nous relever au plus vite. Ceux qui sont incapables de rebondir face à l’adversité finissent par intérioriser leur échec et inévitablement, abandonner complètement. Il est ainsi important de comprendre que l’échec n’est qu’un événement.

Cela ne définit pas qui nous sommes en tant que personnes. La recherche montre que lorsque nous essayons, échouons, essayons autre chose, nous obtenons un coup de pouce de notre système de récompense dopaminergique.

« C’est dur d’échouer, mais c’est pire de n’avoir jamais essayé de réussir. Dans cette vie, on n’obtient rien sans effort. »

Théodore Roosevelt

C’est ce qui nous donne l’élan dont nous avons besoin lorsque l’adversité nous frappe. L’échec n’est qu’un tremplin que chacun franchit sur le chemin du succès. Nous devons nous demander : Est-ce que je suis prêt à prendre des risques pour devenir la personne que j’ai toujours souhaité être ? Si nous n’essayons pas, nous ne le saurons jamais.

2. Développer un contrôle « interne »

Pour que nous puissions améliorer notre bonheur dans n’importe quel domaine de notre vie, nous devons nous poser la question : « Qui est responsable de mon bonheur ? ». Notre réponse à cette question déterminera notre efficacité à surmonter les difficultés de la vie.

Les personnes qui adoptent un contrôle externe luttent pour se relever des coups de la vie. Ils croient que ces forces déterminent la direction que leur vie prendra. Sans surprise, ces croyances les laissent se sentir impuissants. Ils jouent la victime dans leur histoire et font confiance aux autres quand ils leur disent que ce n’est pas une façon de vivre. En tant que chercheur, Julian Rotter a dit un jour : « Ceux qui sont passifs au sujet de leur bien-être croient qu’ils ont peu ou pas de contrôle sur leur vie. »

Inversement, les personnes ayant un contrôle interne se considèrent comme le PDG de leur vie. Ils savent qu’ils contrôlent chacune de leurs décisions. Quand ils sont renversés, ils sont capables de rebondir, ce qui signifie qu’ils peuvent utiliser les plus grandes difficultés de la vie comme tremplin pour leur réussite.

Lorsque nous faisons cela, nous devenons le moteur de notre destin et la résilience devient état naturel.

3. Construire des croyances positives

Lorsque notre monde s’écroule sur nous, il est facile de tomber en mode négatif et de jouer au jeu « pourquoi moi ». Cependant, nous ne pouvons pas surmonter les défis de la vie si nous pensons que l’Univers n’est pas de notre côté.

La négativité ne nous mènera nulle part dans la vie. La recherche montre qu’un des facteurs majeurs contribuant à la résilience est l’expérience de la maîtrise d’émotions positives, même au milieu d’une période particulièrement éprouvante ou stressante.

Une personne résiliente relève des défis en exploitant le pouvoir des émotions positives. Ils sont capables de reformuler l’adversité en quelque chose de positif, ce qui leur permet de rebondir beaucoup plus rapidement.

Nous pouvons être surpris de voir à quel point nous sommes plus calmes face à l’adversité si nous choisissons d’être heureux et optimistes.

Une personne résiliente relève des défis en exploitant le pouvoir des émotions positives.

4. Nous aider à accepter le changement

Il y a une vérité simple au cœur de la résilience : le changement est inévitable ! La réalité est que nous vivons dans un monde en constante mutation. En fait, l’incertitude est la seule certitude sur laquelle nous pouvons compter.

Les gens ont des problèmes quand ils ignorent ou résistent au changement. En conséquence, ils finissent par vivre dans la douleur et la souffrance, car ils sont incapables de trouver du réconfort dans le chaos. Nous ne développerons pas notre résilience en restant dans notre zone de confort. La seule façon de véritablement nous développer est de nous libérer des chaînes de la stabilité en plongeant dans l’inconnu.

Oui, c’est forcément effrayant au début. Cela nous demande de faire un profond travail intérieur, comme changer nos croyances limitantes, rompre avec nos mauvaises habitudes et apprendre à nous faire des amis. Voyons les choses en face, personne n’est excité à l’idée d’affronter ses problèmes, mais c’est un pas essentiel sur la voie de la résilience.

« Le secret du changement est de concentrer toute son énergie, pas pour combattre l’ancien mais pour bâtir le nouveau. »

Socrate

Lorsque nous maîtrisons le changement, nous maîtrisons notre vie.

Si vous souhaitez mieux connaître la résilience et améliorer votre capacité à gérer le changement, je vous recommande fortement de lire les livres suivants :

Pour conclure…

La prochaine fois que la vie vous jouera un tour, ayez confiance en votre capacité à rester dans la partie.

L’adversité peut nous plier, mais nous ne devons la laissez nous briser. Peu importe combien de fois nous tombons. Tout ce qui compte, c’est que nous nous relevions et que nous continuions d’avancer.

« Tomber sept fois, se relever huit. »

Proverbe japonais

Quoi que nous fassions, n’abandonnons pas. Retenons bien que le retour est toujours plus fort que la chute.

Alors, êtes-vous prêt à vivre une vie plus résiliente ? 😉

Portez-vous bien, et à bientôt !


Sources : photo-unsplash, lifehack-article

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave A Response

* Denotes Required Field