En ce qui concerne les styles d’apprentissages, utiliser un seul style est une approche qui ne fonctionne tout simplement pas. Par exemple, lors de l’apprentissage d’une langue, certaines personnes préfèrent principalement l’entendre et la parler, tandis que d’autres préfèrent étudier la grammaire, le vocabulaire et la construction de la langue.

La première personne est susceptible de chercher des occasions de converser dans la langue, tandis que la seconde est plus susceptible d’avoir la tête coincée dans un livre. Maintenant, aucune de ces approches d’apprentissage n’est fausse – elles sont juste différentes.

L’astuce, bien sûr, est de trouver les styles d’apprentissage qui nous conviennent le mieux. Ce sont différents styles d’apprentissage qui nous permettront d’apprendre plus rapidement et plus facilement.

Dans cet article, nous allons voir cela en détail afin de vous aider à découvrir les meilleurs styles d’apprentissage pour vous, tout en vous encourageant à être dans une logique d’apprentissage constante.

Que sont les styles d’apprentissage ?

Essentiellement, les styles d’apprentissages sont les méthodes, les techniques ou les systèmes conçus pour aider les gens à apprendre. Il existe en fait plusieurs types traditionnels de styles d’apprentissage (et de nombreuses autres écoles de pensée sur le sujet de l’apprentissage).

Selon l’Université Vanderbilt, il existe plus de 70 styles d’apprentissage différents, mais les plus populaires sont de loin les quatre styles capturés dans le modèle VARK :

  1. Visuel (spatial) : les apprenants apprennent mieux en voyant.
  2. Auditif (oral) : les apprenants apprennent mieux en entendant.
  3. Lecture/écriture : les apprenants apprennent mieux en lisant et en écrivant.
  4. Kinesthésique (physique) : les apprenants apprennent mieux en bougeant et en faisant.

Vous reconnaissez-vous dans l’un des styles ci-dessus ? C’est probablement le cas, même s’il n’est pas rare que nous apprenons généralement mieux avec un mélange de ces styles.

Voyons un peu plus en détails ces quatre styles :

1. Style d’apprentissage visuel

visual-learning

Le style d’apprentissage visuel convient mieux aux personnes qui aiment regarder des vidéos et qui aiment voir des présentations contenant des images, des tableaux et des graphiques.

Le site Education Corner déclare notamment ceci sur ce style d’apprentissage :

« Le cerveau humain traite les informations visuelles beaucoup plus rapidement que le texte brut. En tant qu’apprenant visuel, vous pouvez assimiler et retenir beaucoup d’informations très rapidement car vous préférez cette méthode de traitement dans laquelle les humains sont déjà très bons. »

Education Corner (web)

2. Style d’apprentissage auditif

listening-learning

Le style d’apprentissage auditif est le mieux adapté aux personnes qui aiment écouter des conférences et des livres audio.

Ces apprenants apprennent facilement ce qu’ils entendent. À tel point que s’ils regardent un film, ils se souviendront très probablement de ce qui a été dit dans le film – plutôt que des actions qui ont eu lieu.

3. Style d’apprentissage de la lecture/écriture

reading-learning

Le style d’apprentissage « lecture/écriture » est le mieux adapté, comme vous vous en doutez, aux personnes qui aiment lire et écrire.

C’est parce que les mots qu’ils lisent et écrivent s’impriment facilement dans leur esprit. Les idées, les paragraphes et même des chapitres entiers sont retenus avec peu d’effort par les personnes qui ont cela comme leur style d’apprentissage prédominant.

4. Style d’apprentissage kinesthésique

kinesthetic-learning

Le style d’apprentissage kinesthésique convient mieux aux personnes qui aiment manipuler et/ou tester par eux-même.

Par exemple, à l’université, ils pourraient être attirés par des matières scientifiques qui leur permettent de participer à des expériences, ou des choses comme le génie mécanique, qui est encore une fois un sujet qui permet beaucoup d’interactions physiques.

Lorsque les styles d’apprentissage ne sont pas utiles

Bien que chacun de nous apprenne différemment, il devrait toujours y avoir de la flexibilité dans notre approche d’apprentissage. Par exemple, si nous aimons apprendre en lisant des livres, nous ne devrions malgré tout pas uniquement nous limiter à ce médium.

Si nous le faisons, nous pourrions manquer du contenu de qualité via des vidéos et des présentations en direct, etc. Même s’il est certainement utile de trouver notre style d’apprentissage prédominant, nous ne devons pas devenir un « otage » de celui-ci. Il est intéressant d’être libre et flexible dans notre apprentissage. Cela nous permet de garder notre esprit frais et de garder notre soif d’apprendre à un haut niveau.

Il convient également de rappeler qu’il n’y a pas de consensus scientifique sur la précision des styles d’apprentissage. En fait, Scientific American a récemment consacré un article entier à ce sujet. Intitulé « Le problème des styles d’apprentissage », l’article plonge dans la littérature scientifique sur les styles d’apprentissage et découvre quelque chose d’intéressant : il existe peu de preuves pour étayer l’idée que les résultats d’apprentissage sont meilleurs lorsque les techniques d’enseignement s’alignent sur les styles d’apprentissage des individus.

Donc, comme nous pouvons le constater, la science n’est définitivement pas un avis tranché sur la question.

Adoptez une approche individuelle avec un esprit ouvert

D’après mon expérience, le type de personne que nous sommes a sans aucun doute un effet sur la rapidité et la facilité avec laquelle nous apprenons. Mais les styles d’apprentissage individuels ne sont qu’une partie de l’image.

La plupart des gens apprennent mieux à travers une variété de styles d’apprentissage différents. Je vous recommande d’expérimenter différents styles d’apprentissage, plutôt que de vous concentrer de manière obsessionnelle sur un seul. C’est presque toujours le moyen le plus efficace d’augmenter nos capacités d’apprentissage. Un article sur ce sujet de l’International Journal of Applied and Basic Medical Research concluait :[5]

« La sensibilisation aux styles d’apprentissage individuels chez les étudiants en médecine de première année et l’utilisation d’une stratégie réglementée de l’extérieur pour améliorer l’apprentissage ont aidé les étudiants à s’adapter à d’autres styles d’apprentissage. Cela a amélioré l’utilisation de meilleures pratiques d’apprentissage et, par conséquent, de meilleurs résultats d’apprentissage. Ainsi, la connaissance des préférences de style d’apprentissage VARK de l’étudiant ne doit pas être considérée comme une restriction à l’utilisation de ce style particulier uniquement. Au contraire, les enseignants devraient faire un effort conscient pour permettre aux élèves d’explorer également d’autres styles d’apprentissage. »

International Journal of Applied and Basic Medical Research

5 conseils pour un apprentissage plus rapide et facile

Pour rendre notre apprentissage plus rapide et plus facile nous pouvons notamment mettre en action les ces cinq conseils suivants :

1. Trouver son style d’apprentissage dominant et essayer de l’appliquer au mieux dans sa vie

Par exemple, si nous apprenons à construire et à poser des étagères pour notre maison, apprenons-nous mieux à travers plusieurs vidéos explicatives ou lorsque nous demandons à quelqu’un de nous montrer directement comment faire ?

Et lorsque nous apprenons le nom de quelqu’un – peut-être trouvons nous plus facile d’écrire son nom (comme l’ajouter en tant que contact dans notre smartphone) pour conserver les informations ?

Une fois que nous avons compris quel type de style d’apprentissage nous convient le mieux, nous pouvons évaluer dans quels domaines nous devrions l’appliquer et où nous pourrions adopter d’autres styles d’apprentissage dans certaines situations.

2. Mélanger les techniques

Tout comme nos muscles peuvent se développer et se renforcer pendant que nous faisons de l’exercice, notre cerveau le peut aussi, surtout si nous sortons de nos routines d’apprentissage normales. Une étude de la Johns Hopkins School of Medicine le confirme :

« Ce que nous avons découvert, c’est que si nous réalisons une version légèrement modifiée d’une tâche que nous souhaitons maîtriser, nous apprenons en fait plus et plus rapidement que si nous continuons à pratiquer exactement la même façons plusieurs fois de suite. »

Johns Hopkins School of Medicine

3. Améliorer ses « styles » les plus faibles

Peut-être avez-vous découvert que vous n’êtes PAS un apprenant auditif. Eh bien, plutôt que de simplement rejeter l’apprentissage auditif, considérez-le plutôt comme un défi passionnant à améliorer dans ce domaine. Une façon d’y parvenir est de faire un effort déterminé et persistant pour écouter des podcasts et des livres audio.

L’apprentissage consiste simplement à affiner et à améliorer les domaines dans lesquels nous sommes déficient, il est donc judicieux de se concentrer sur l’apprentissage lui-même pour obtenir des résultats rapides. Et la bonne nouvelle est qu’à mesure que nous renforçons nos compétences cognitives en général, l’apprentissage deviendra plus facile pour nous.

4. Lire à haute voix pour mieux retenir

Avez-vous déjà essayé d’apprendre en lisant un article ou un livre à haute voix ? Bien sûr, cela nous ralentit un peu. Mais cela nous aide vraiment à intégrer les informations que nous lisons dans notre esprit et notre mémoire.

Ce conseil provient notamment d’une étude de l’Université de Waterloo qui a révélé que :

« La lecture d’un texte à haute voix aide à mémoriser les mots à long terme ».

Université de Waterloo

5. Se tester régulièrement

C’est notamment un point que j’ai déjà développé dans un précédent article (en lien ci-dessous). L’un des meilleurs moyens d’augmenter notre rétention d’informations est de nous tester sur le sujet que nous apprenons.

Par exemple, si nous regardons une vidéo pour apprendre et acquérir une nouvelle compétences, ne nous contentons pas de la regarder et de l’oublier. Au lieu de cela, testons-nous le lendemain sur les messages clés de la vidéo. Cela nous aidera à nous souvenir et à mieux comprendre le contenu vu la veille.

ARTICLE EN LIEN : 6 techniques d’apprentissage efficaces (soutenues par la recherche)

Pour conclure…

J’espère que ces conseils vous aideront à apprendre plus rapidement et plus intelligemment. Mais bien sûr, le plus difficile est de réussir à mettre ces conseils en pratique dans notre vie pour qu’ils aient un effet réel. C’est une chose de lire quelque chose, et une autre d’en faire quelque chose. Pour cela le mieux est d’essayer de les intégrer petits à petites dans nos expériences d’apprentissages. Cela afin d’en faire des habitudes intégrés à notre système d’apprentissages.

Et une fois que nous avons réussi à intégrer certains de ces conseils, il est fort probable de commencer à apprendre mieux que jamais et, par conséquent, d’accentuer sa curiosité et son envie d’apprendre. 🙂

Portez-vous bien et à bientôt!


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.