10 techniques pour augmenter ses capacités d’apprentissage !

améliorer-son-apprentissage

Il y a toujours une place pour s’améliorer. Quel que soit le secteur dans lequel nous travaillons ou la longueur de notre liste de compétences, il y a toujours plus à apprendre. Il est vrai que nous apprenons de nouvelles choses aussi longtemps que nous vivons. Bien qu’avec l’âge, notre capacité d’apprentissage se flétrit…

Heureusement, tout comme les centaines de Lifehack qui nous facilitent la vie, il existe des « hacks » d’apprentissage éprouvés qui nous aident à absorber plus de connaissances sur les compétences que nous souhaitons perfectionner. 🙂

La mise en œuvre de ces techniques d’apprentissage nous aide à exceller à la fois dans notre travail et dans notre vie quotidienne. Nous pouvons augmenter notre productivité dans tous les aspects de la vie en devenant une « éponge » pour toutes les informations utiles autour de nous !

Voici ci-dessous une liste plusieurs techniques pour améliorer nettement ces capacités d’apprentissage.

1. Définir ses objectifs

Si nous voulons éliminer toutes les confusions et distractions de notre processus d’apprentissage, nous devons guider notre cerveau vers un chemin particulier.

Pour ce faire, il est primordial de définir nos objectifs. Asseyons-nous et spécifions précisément ce que nous voulons apprendre. Si nous passons quelques minutes à définir des objectifs, nous finirez par gagner beaucoup plus de temps.

Des objectifs bien définis doivent être SMART :

  • Spécifique : Fixer des limites pour que notre esprit le considère réalisable.
  • Mesurable : il s’agit ici essentiellement de l’échelle à laquelle nous mesurons vos progrès.
  • Atteignable : être réaliste, car si l’esprit ne peut pas le comprendre, nous ne pourrons jamais le réaliser.
  • Pertinent : les objectifs ne doivent pas être bizarres ou quelque chose qui va à l’encontre de nos croyances et de nos valeurs.
  • Limité dans le temps : combien de temps voulons-nous nous donner pour apprendre ? Définissons un délai réaliste. Sans aucune limitation de temps, nous tergiverserons plus que nous ne le souhaitons.

Notre cerveau devrait alors être capable de visualiser le but final. Une fois que nous aurons poussé notre cerveau sur la bonne voie, les choses se dérouleront sans heurts.

En savoir plus sur la méthode SMART avec l’article : Comment utiliser la méthode SMART pour réussir dans la vie ?

2. Prendre des notes manuscrites

En effet, le cerveau se souvient mieux des choses si elles sont écrites « physiquement ». Nous pourrions répéter cent fois les choses dans notre esprit. Mais, si nous les avez notés une fois, notre esprit pourra avoir quelque chose de visuel pour construire d’autres concepts.

Si nous développons une stratégie uniquement dans notre esprit, nous risquons d’oublier certaines parties. Cependant, des notes écrites et des cartes mentales nous permettront de nous souvenir et de développer plus efficacement ces idées.

Bien sûr, ce « hack » ne s’applique pas exactement à des choses comme apprendre à conduire. Mais même dans ce cas, nous devrons conduire une voiture au lieu de dire à notre cerveau comment conduire afin d’apprendre réellement la compétence.

Prendre des notes permet de mémoriser efficacement de nouvelles notions.

3. Privilégier les sessions d’apprentissage courtes

La durée d’attention d’un humain moyen ne dépasse pas quelques minutes. Certaines sources pensent que cela prend entre 10 et 15 minutes tandis que d’autres soutiennent que ce n’est que de 8 à 10 secondes. Quoi qu’il en soit, ce qui est intéressant à retenir, c’est que les humains ne peuvent se concentrer sur rien pendant trop longtemps.

Le cerveau cesse littéralement d’absorber tout ce que nous lui donnons. Par conséquent, au lieu de perdre notre temps et notre énergie lors de longues sessions d’apprentissage, il est préférable d’opter pour plusieurs sessions courtes.

Nous pouvons ainsi décomposer les critères d’apprentissage en partie plus petite. Apprenons ensuite une partie chaque jour au lieu d’essayer d’ingurgiter une grande des informations une fois par semaine. Fonctionner ce cette façon permet à notre cerveau de conserver les informations plus efficacement.

4. Partager les connaissances

L’apprentissage est un processus à double sens. Nous prenons des informations et nous donnons également des informations. Ce n’est pas quelque chose dont nous aurons moins si nous les donnons.

En fait, l’apprentissage est probablement le processus par lequel nous en obtenons le « plus » en le donnant. Partager ce que nous savons permet généralement d’obtenir des retours qui renforceront nos connaissances. Le simple fait de parler de ce que nous avons appris clarifiera toute confusion dans notre esprit.

En plus de cela, la personne avec qui nous partageons nos connaissances peut signaler une grave erreur que nous avez commise lors de notre apprentissage. Même si rien de tout cela ne se produit, ce processus participe au cycle d’apprentissage. Nous enseignons à certaines personnes et apprenons auprès d’autres personnes. De cette façon, les connaissances se propageront et profiteront à tout le monde autour de nous. 🙂

5. Définir des horaires

Vous devez déjà savoir que notre cerveau possède une horloge mentale ?

En effet, si nous avez réglé une alarme à 7 heures du matin pour le travail, nous nous habituerons progressivement à nous réveiller à ce moment-là, et au fil du temps, nous pourrions presque ne plus avoir besoin de cette alarme. Notre cerveau est toujours prêt pour la routine que nous avons définie. Si nous utiliser une routine à notre avantage, nous pouvons augmenter nettement notre puissance d’apprentissage.

Voilà pourquoi il est utile de mettre en place une routine ! Le cerveau peut mieux retenir les informations s’il existe un horaire d’apprentissage régulier.

Supposons que nous décidions de réaliser une session d’apprentissage de 20 minutes tous les soirs. Notre cerveau développera alors lentement la tendance à saisir de nouvelles informations à ce moment-là.

De plus, un calendrier défini nous aidera également à atteindre nos objectifs dans les temps. Vous vous demandez comment créer des routines? Jetez un coup d’œil à ces exemples de routines quotidiennes puissants pour une santé et des résultats élevés.

calendfier and pencil
Il est pertinent de définir des moments d’apprentissages pour apprendre plus efficacement.

6. Organiser l’information

Pour éviter toute confusion, de nouvelles compétences doivent être acquises de manière à ce que les nouvelles informations restent organisées mentalement. Fondamentalement, cela signifie que nous devons en quelque sorte considérer notre cerveau comme un ordinateur.

Si nous continuons à enregistrer de nouveaux fichiers sur le bureau, tout sera tellement mélangé que nous ne pourrons pas lier les fichiers associés ou trouver ce que nous recherchons. À peu près la même chose se produit avec notre cerveau. Nous devons organiser notre cerveau de manière à ce qu’il y ait un espace mental distinct pour la nouvelle compétence que nous essayons d’apprendre.

Supposons que vous sachiez déjà jouer de la guitare. Maintenant, si vous deviez apprendre un nouvel instrument, il y a de fortes chances que le cerveau soit confus et que les accords de la guitare se mélangent avec le nouvel instrument. Cela peut être fait en espaçant l’apport de nouvelles connaissances et la répétition des idées nouvellement apprises. Le renforcement des connaissances fera exactement ce qui doit être fait à l’intérieur de notre cerveau.

7. Utiliser différentes techniques d’apprentissages

Tous les humains ont des styles d’apprentissages différents. Il existe notamment 7 grandes catégories.

  • Visuel (spatial) : Utilisation des images et compréhension spatiale.
  • Aural (auditif, musical) : Utilisation du son et la musique.
  • Verbal (linguistique) : Utilisation des mots, à la fois dans la parole et l’écriture.
  • Physique (kinesthésique) : Utilisation de son corps, des ses mains.
  • Logique (mathématique) : Utilisation de la logique, du raisonnement.
  • Social (interpersonnel) : Apprentissage en groupe avec d’autres personnes.
  • Solitaire (intrapersonnel) : Préférence à l’autoformation, travailler seul.

Le concept de ces styles d’apprentissages est que si une personne apprend d’une manière qui va de pair avec son style d’apprentissage, elle peut conserver plus efficacement les nouvelles informations.

Ceci est certainement une théorie utile. Mais cela peut aussi nous restreindre. De nos jours, des centaines de techniques d’apprentissage sont disponibles. Certaines méthodes sont également un bon mélange de divers styles d’apprentissage. Le fait est que nous ne devons pas nous limiter à un seul mode d’apprentissage.

Tout d’abord, cela devient ennuyeux. Deuxièmement, si nous avons mal défini notre style d’apprentissage, nous n’aurons pas travaillé de façon efficace et pertinente. Voilà pourquoi il est préférable d’alterner entre toutes les options disponibles.

Nous pouvons assister à des ateliers ou à des webinaires. Écouter des vidéos sur YouTube ou sur des plateformes de formations en ligne comme Udemy ou Skilleos, ou encore lire des livres.

Ce « hack » d’apprentissage n’est évidemment pas le plus rapide et le plus simple à appliquer, mais c’est celui qui assure un apprentissage réussi.

Vous pouvez si vous le souhaitez essayer de définir votre style d’apprentissage depuis l’un des tests disponibles en ligne :

8. Suivre un « modèle »

La plupart du temps, le cerveau n’est pas d’accord avec notre niveau de motivation. Nous pouvons avoir pleinement confiance en nous-mêmes, mais le cerveau ne pourra pas comprendre que ce que nous essayons d’apprendre est possible.

La meilleure façon de nous satisfaire et de satisfaire « notre cerveau » est d’avoir un exemple concret à suivre. Quelqu’un qui a réalisé quelque chose de similaire à ce que nous visons. Par exemple, une personne qui a appris une langue étrangère en un mois sera le modèle parfait à suivre si nous souhaitons également apprendre une nouvelle langue dans un court laps de temps.

Donc, cela nous fera croire que notre objectif est réalisable. Même si nous n’avons pas la même histoire que notre modèle, cela nous servira de moteur pour atteindre notre objectif.

9. Utiliser notre temps efficacement

L’une des techniques d’apprentissages mentionnés précédemment était d’opter pour des sessions d’apprentissages courtes. Donc, si nous ne donnons pas le temps nécessaire à la réalisation d’une tâche, comment réussirons-nous à atteindre nos objectifs dans un court laps de temps ?

Ces courtes sessions d’apprentissages sont le moment où notre cerveau apprendra de nouvelles informations. Le reste de la journée, en revanche, doit être utilisé pour préparer notre cerveau à cette session d’apprentissage.

Si possible, il est pertinent de faire au court de la journée quelque chose en rapport avec la compétence que nous essayons d’apprendre. Diriger notre inconscient vers une tâche pertinente même pendant notre temps libre.

Par exemple, lire un podcast qui correspond à la compétence pendant que nous marchons ou lisons un livre écrit par notre modèle avant de nous endormir.

L’important ici est de concentrer toutes nos activités et techniques autour de la compétence principale. Donc, si nous essayez d’apprendre l’Anglais, les techniques d’apprentissage et autres tactique de soutien que nous utiliserons doivent être orienté le plus possible vers ce thème. Nous pouvons ainsi en plus de nos sessions d’apprentissages, regarder des films/série en VO sous-titrée en Anglais, lire des articles en Anglais, etc..

10. Garder son cerveau en bonne santé

Comme vous le voyez, nous pouvons utiliser un grand nombre d’astuces pour améliorer nos capacités d’apprentissages. Mais, la seule chose qui assure le succès est d’avoir un cerveau sain.

En fin de compte, notre cerveau est l’organe principal qui joue un rôle dans l’absorption de nouvelles connaissances. Si le cerveau lui-même n’est pas en bonne santé, nous ne pourrons jamais augmenter nos compétences. Au lieu de cela, un esprit malsain détériorera nos qualités existantes.

Pour cela, nous devons nous assurer d’avoir un temps sommeil nécessaires pour récupérer. Parallèlement à cela, il est important d’adopter une alimentation saine et bien équilibrée. Les esprits fatigués, endormis et épuisés n’apprennent rien.

Nous pouvons également inclure des exercices mentaux et de la méditation à notre routine quotidienne pour améliorer les performances de notre cerveau.

Pour conclure…

Tous ces techniques d’apprentissage sont, heureusement pour nous, extrêmement simples à intégrer dans notre vie quotidienne si nous sommes déterminés.

En effet, le plus difficile est souvent de se mettre en marche et de commencer à réfléchir et passer à l’action au plus vite pour améliorer nos capacités. Mais évidemment cela demande un peu de détermination et de persévérance. 😉

Portez-vous bien et à bientôt !


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave A Response

* Denotes Required Field