Pourquoi le fonctionnement de notre cerveau participe à notre inquiétude ?

Ne vous arrive-t-il jamais de vous inquiéter sur chaque petite chose ? De vous demander si vous devriez vous inscrire à une formation pour améliorer vos compétences, ou encore de penser à chercher un nouvel emploi ? Pendant que vous vous inquiétez sur ces décisions, vous vous demandez aussi si vous pourrez payer toutes vos factures le mois prochain, si vous obtiendrez enfin l’augmentation promise, ou si vous allez trouver votre futur conjoint(e) ?

Ce genre de sensation est à vrai dire totalement normal. En fait, la plupart des gens passent beaucoup de leurs temps dans cet état « d’inquiétude constante ».

Il y a une excellente explication pour comprendre pourquoi nous avons tendance à nous soucier de tant de choses à la fois. Voyons cela en détail ci-dessous. 😉

L’impatience de recevoir nos récompenses

La plupart des décisions que nous prenons se produisent dans un environnement de « retour retardé », ce qui signifie que nous ne bénéficions pas immédiatement du résultat de nos choix.

Cela signifie également que la majorité de nos inquiétudes traitent des problèmes de l’avenir – que se passera-t-il demain, ou la semaine prochaine, ou même l’année prochaine si je prends une seule décision maintenant ?

Parce que nous sommes tellement orientés vers l’avenir, notre niveau de stress à tendance à s’élever de façon exponentielle. De plus, notre cerveau ne peut faire face à une trop grande projection dans l’avenir. Cela notamment à cause de l’évolution trop « rapide » de notre société.

La société a évolué trop vite en comparaison de nos visions des choses

Notre cerveau est conçu pour recevoir des récompenses immédiate

Le cerveau humain a évolué pour prendre des décisions dans un environnement de « retour-immédiat ». En d’autres termes, notre cerveau moderne a pris forme alors que nous étions encore des habitants des grottes vivant avec un style de vie de chasseur-cueilleur. Dans ces conditions, nos soucis étaient en effet plus immédiat – comment obtenir de la nourriture ? trouver de l’eau ? et chercher un abri contre les intempéries ?

Pendant des centaines de milliers d’années, les humains existaient dans un environnement de « retour immédiat ». Il y a seulement que depuis 500 ans, que la société moderne a commencé le passage à un environnement de « retour-retardé ».

Les changements ont été trop rapides pour que nos cerveaux puissent suivre ! En effet, l’évolution est un processus long et lent.

Dans le monde d’aujourd’hui, nous sommes beaucoup plus susceptibles de souffrir d’anxiété chronique ou d’être régulièrement inquiets qu’auparavant.

La plupart des choses qui nous inquiètent n’ont pas de solution immédiate. Ainsi, parce que notre cerveau est conçu pour préférer des résultats immédiats, nous nous sentons anxieux quand nous n’avons pas de solution immédiate à nos problèmes.

Notre cerveau est conditionné pour rechercher une récompense immédiate.

Alors, comment pouvons-nous lutter contre ce retard dans notre évolution ? Que pouvons-nous faire pour cesser de nous inquiéter et de nous sentir anxieux au sujet de l’avenir ?

Trouver quelque chose que vous pouvez contrôler

Par exemple si nous recherchons un meilleur travail. Ne nous inquiétons pas sur le fait de « trouver » ce meilleur emploi. Au lieu de cela, cherchons à contrôler le nombre d’emplois que nous pouvons rechercher dans une semaine.

Nous pouvons alors nous fixer l’objectif de rechercher et de postuler à 4 propositions par semaine et alors de suivre cet objectif.

Si vous êtes inquiet de ne pas vous faire de nouveaux amis dans votre nouvelle ville, commencez à garder une trace du nombre de nouvelles personnes que vous rencontrez chaque jour.

Vous êtes inquiet sur votre capacité à économiser suffisamment pour acheter une maison ? Alors, concentrez-vous sur la somme à économiser pour avoir un capital qui vous permette de réaliser cet achat.

L’astuce consiste à concentrer son énergie sur les choses que nous pouvons mesurer. En ayant quelque chose de concret à mesurer, nous commençons à reprendre le contrôle de notre vie et nous cessons de laisser l’avenir nous angoisser.

Tâchez de vous concentrer sur ce que vous pouvez maîtriser.

De nombreuses applications sont notamment disponibles pour suivre simplement notre avancement sur nos différents projets.

Pourquoi ne pas créer des listes de suivi par projet sur Evernote ? ou encore de planifier vos tâches quotidiennes sur une solution comme Swipes ? Le simple le fait de savoir ou nous en sommes permet également de réduire notre anxiété et notre stress.

Pour conclure…

Pensons à nous faite plaisir. Essayons de nous concentrer sur les « retours-immédiats » dans notre vie au lieu de nous concentrés totalement à des « retours-retardés ».

Vous souhaitez avoir une meilleure santé ? alors commencez par manger votre quota de fruits et légumes quotidien.

Vous êtes soucieux d’économiser de l’argent pour une nouvelle voiture ? alors commencez par mettre en place un virement automatique en début de mois pour cette épargne spécifique.

Tâchez de repenser régulièrement à ce principe d’évolution. Même si notre cerveau n’a pas évolué assez rapidement pour faire face à la vie moderne, nous pouvons mettre en place des systèmes pour gagner en sérénité.

Dès que vous commencez à vivre votre vie en ayant à l’esprit des « retours-immédiats » et que votre angoisse augmentera, penser à l’évolution de notre société qui est trop rapide pour notre cerveau. Ainsi votre inquiétude risque bien de fondre comme neige au soleil. 🙂

À Bientôt.

Partager l'article >Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someone

Leave A Response

* Denotes Required Field