9 habitudes d’apprentissage à utiliser pour apprendre plus efficacement!

learning-efficient

Que nous apprenions à jouer d’un nouvel instrument, une nouvelle langue ou que nous suivions un cours, nous pouvons toujours améliorer notre façon d’apprendre.

La communauté d’apprentissage ne cessant de s’agrandir, il y a toujours des recherches et des études qui parlent de certaines habitudes, notamment celles qui favorisent une atmosphère d’apprentissage plus intelligente et plus efficace. En fait, les habitudes que je vais évoquer sont tellement efficaces que la plupart des écoles n’en parlent pas.

Cet article explique pourquoi c’est le cas et comment nous pouvons intégrer ces habitudes d’apprentissage dans notre vie. 🙂

Qu’est-ce qui est considéré comme un apprentissage efficace?

Avant d’aborder les techniques, il est préférable de comprendre ce qu’est un apprentissage efficace. En bref, l’apprentissage efficace est un terme général qui s’applique à des techniques très répandues.

Il n’y a pas de méthode d’apprentissage efficace qui soit au-dessus de tout. Ce sont toutes les techniques auxquelles nous pouvons penser qui facilitent le processus d’apprentissage et la rétention de l’information.

Par exemple, l’une des techniques bien connues est l’idée d’étaler l’apprentissage. Les recherches ont révélé que si nous voulons que l’information reste, alors essayez la « pratique distribuée », qui consiste à étudier brièvement, faire une pause, puis étudier à nouveau.

Ces poussées d’apprentissage intenses sur une longue période sont similaires à d’autres techniques que j’ai recommandées dans différents articles du site. En tant que telles, elles sont très efficaces dans n’importe quel domaine. D’autres exemples peuvent être l’apprentissage autodirigé, l’exploitation d’un « palais » de la mémoire, et bien plus encore.

Comme vous pouvez le voir, ces techniques rendent l’étude et l’apprentissage plus faciles qu’ils ne le seraient autrement. Ainsi, que nous allions à l’école ou non, les méthodes ci-dessous participent à avoir un apprentissage efficace et à mieux retenir l’information.

Comment apprendre plus efficacement?

Il existe de nombreuses études de recherche sur les différentes méthodes d’apprentissages. Voici ci-dessous quelques stratégies simples et prêtes à l’emploi :

1. Manger et éviter certains aliments

Des recherches ont révélé que certains aliments stimulent l’apprentissage alors que d’autres l’inhibent. Ces études se concentrent sur les fonctions cérébrales en général.

Pour les aliments à éviter, une grande partie de ces études se concentrent sur les aliments contenant du sucre raffiné ou hautement transformé, y compris les produits de boulangerie comme les beignets et les biscuits. Cependant, il y a d’autres aliments auxquels nous ne nous attendrions peut-être pas. Il s’agit par exemple de la margarine, des jus de fruits ou du pain blanc.

Quant aux aliments à consommer réellement, les bons aliments pour le cerveau seraient ceux contenant des acides gras oméga-3 et de l’acide folique. Cela signifie que nous profiter de manger des sardines, du saumon, des noix, des brocolis, des épinards, du céleri, des avocats ou encore des myrtilles.

Manger sainement
Manger sainement participe à améliorer nos capacités d’apprentissages.

Comme l’a révélé l’étude, la consommation de ces aliments particuliers – à l’état cru ou cuit selon le cas – nous aidera à nous concentrer et à avoir une meilleure mémoire. Ces aliments réduisent également les lésions cérébrales.

Tout ce que nous avons à faire, c’est manger les bons aliments au moment où nous envisageons d’étudier. Cela signifie également que nous devons éviter à tout prix les aliments indésirables mentionnés pendant cette période, même après avoir terminé nos études. 😉

2. Boire de l’eau

Notre cerveau est composé à 73% d’eau. Donc si nous sentons que notre cerveau ne fonctionne pas correctement, il est probable que nous soyons quelque peu déshydratés. Même un léger cas de déshydratation peut inhiber nos capacités d’apprentissage. Une étude a montré que lorsque nous avons soif, nous subissons une baisse de 10 % de nos capacités cognitives.

Cela peut sembler peu, mais 10 % peuvent faire une grande différence. Il peut s’agir de la différence entre une bonne compréhension et un bon traitement de l’information et une mauvaise interprétation de celle-ci…

Tâchons ainsi de rester hydratés tout au long de la journée. Pour éviter d’avoir à nous en souvenir, nous pouvons prendre l’habitude d’apporter une bouteille d’eau avec nous et sirotez-la pendant le cours.

3. Prendre soin de son sommeil

Si dormir peut sembler être une activité contre-productive, elle ne l’est pas vraiment. Les chercheurs de Harvard ont découvert que le rêve peut être utilisé comme une méthode pour réactiver et réorganiser les notions récemment apprises, ce qui est assez logique puisque tant d’autres études ont mentionné que le sommeil est propice à l’amélioration des fonctions cérébrales en général.

Sommeil apprentissage
Dormir est important pour mieux apprendre.

Mais ne croyez pas qu’il faille un long sommeil pour que cela fonctionne. Une étude allemande a également montré que même une sieste de 6 minutes peut contribuer à améliorer la mémoire.

4. Profiter de l’apprentissage collaboratif

Le travail d’équipe offre toutes sortes d’avantages. Lorsque nous sommes dans le bon type de groupe, étudier et apprendre ensemble peut apporter de nombreux avantages. Une étude de Science Direct a montré que grâce à cela, les étudiants :

  • Améliore à la fois la collaboration et les compétences en matière de communication ;
  • Sont plus engagés avec les autres étudiants et le sujet ;
  • Ont une compréhension plus approfondie du sujet ;
  • Et avaient des avantages de rétention à long terme.

Bien entendu, cette technique ne peut pas être utilisée dans tous les cas. En effet en fonction du sujet d’étude, il est parfois préférable d’étudier seul. Et il y a également des avantages à cela. Comme l’apprentissage en autodidacte, qui est davantage axé sur un apprentissage indépendant.

Cela étant dit, étudier en groupe présente des avantages, notamment celui de trouver une motivation et d’apprendre de nouvelles perspectives. Qui sait, une conversation avec d’autres personnes nous permettra peut-être de résoudre un problème que nous rencontrons.

5. Supprimer/réduire le stress

Peu importe qui nous sommes, le stress peut être un obstacle majeur à l’apprentissage et même au rappel des informations. La plupart des gens ont déjà ressenti, pendant un test, le sentiment d’avoir un blanc sur une réponse. Cela est probablement dû au stress à ce moment.

Mais même le stress en dehors des situations de test est mauvais. Une étude a examiné le stress à court terme et la façon dont il s’associerait à la communication entre les cellules du cerveau, à tel point que les individus ont vécu ces moments de blanc. Le pire, c’est que ces événements stressants se sont produits quelques heures avant les tests ou les présentations.

Il existe notamment de nombreuses techniques pour réduire son stress. L’activité physique, les exercices de respiration et la méditation sont autant de techniques qui nous calment et nous débarrassent du stress (Aller plus loin avec l’article : Comment détendre notre esprit lorsque nous sommes stressés ?).

6. Écouter de la musique

Dans les situations d’étude, on pourrait penser qu’on a besoin d’un coin tranquille pour se blottir et étudier. À l’école, c’est généralement la bibliothèque. Cependant, des recherches ont montré qu’un endroit calme n’est pas forcément l’endroit idéal.

En fait, une étude de Stanford a montré que l’écoute de certaines musiques permettait d’améliorer les études. L’étude a révélé que la musique activait certaines zones du cerveau associées à la prédiction et à l’attention. Elle rendait également les étudiants plus réceptifs à l’information.

Malheureusement, ces études présentent un petit défaut. Elles ont utilisé de la musique classique. Il est donc difficile de dire quels autres types de musique seraient propices à l’étude.

Listen to music
L’écoute de certaines musiques permet d’être plus réceptifs à l’information.

Quoi qu’il en soit, il existe toutes sortes de musiques calmantes et apaisantes en ligne.

7. Éviter de faire du multitâche

Au fil des ans, nous nous sommes habitués à faire plusieurs choses à la fois. Par exemple, envoyer des SMS, lire et diffuser des médias en continu en même temps. Cependant, dans une atmosphère d’étude cela n’est absolument pas compatible.

Essayer de faire du multitâche n’est qu’une distraction. Cela réduit la capacité de notre cerveau à stocker de nouvelles informations et à les traiter correctement. Après tout, cela est compréhensible, car nous forçons notre cerveau à passer d’une tâche à une autre complètement différente.

Pour éviter le multitâche, il est pertinent de se créer un environnement d’apprentissage qui permet de ne pas être distrait. Une bibliothèque, un café, ou une pièce de notre maison ou appartement qui soit à l’écart des autres bruits.

8. Enseigner à quelqu’un d’autre (ou y penser)

Comme le dit l’un vieux dictons :

« Pendant que nous enseignons, nous apprenons. »

Sénèque

Ce dicton est vérifié en partie grâce à une étude qui a été publiée dans Memory and Cognition.

L’étude a montré que ces étudiants passaient plus de temps à réfléchir à la manière dont ils allaient expliquer les sujets ou les concepts. Cela leur a permis de mieux comprendre et de mieux saisir les sujets et les théories.

Même si nous ne finissons pas par enseigner à quelqu’un, la simple pensée de devoir enseigner des notions que nous apprenons peut grandement nous aider à les consolider.

À savoir que cette méthode se rapproche beaucoup de la technique Feynman. Technique que j’ai développé plus en détail dans un article et une vidéo.

9. Essayer différentes techniques d’apprentissages

La dernière technique d’apprentissage efficace est d’apprendre en utilisant différentes stratégies. Pas nécessairement les techniques développés dans cet article, mais d’autres formes d’apprentissage.

Nous pouvons par exemple apprendre en utilisant des canaux différents comme lire un livre, regarder des schémas/images, écouter des discours en vidéo ou depuis un podcasts.

Si nous avons plutôt l’habitude d’étudier seuls pourquoi ne pas envisager de former un groupe d’étude et de collaborer avec d’autres personnes ?

Chaque méthode d’étude est bonne à sa manière. Mais le problème avec ces méthodes d’étude est qu’elles activent certaines parties de notre cerveau. Elles stockent également ces informations dans des zones particulières. Ainsi, plus les informations sont réparties dans différentes parties de notre cerveau, plus elles sont interconnectées.

Pour conclure…

Au fond, un apprentissage efficace est une façon de retenir, de se rappeler et de comprendre un sujet. Chaque personne a ses propres trucs et astuces qui lui conviennent. Mais il faut également faire ses propres recherches pour trouver les techniques qui sont les plus pertinentes pour nous.

C’est là toute la beauté de l’apprentissage ! Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses pour savoir quelle méthode est la meilleure pour nous. 😉

Portez-vous bien et à bientôt !


Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, merci de nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur « Ctrl + Entrée« .

Leave A Response

* Denotes Required Field